Accueil
Origine
Histoire
Culture
Citoyenneté
Seckou Ndiaye
Les 10 commandements
La Lettre Culturelle
Réseaux Sociaux
Visitez les Bureaux 3D
ERPCM
Contact

Culture

 

Le 15 Mars 2009, troisième et dernier jour du Pèlerinage de l’organisation rituelle du retour des âmes au pays d’origine
du Clan Kamouan Kaagal de La Tribu Yhinghou de Plounde, autour du Pieu Central de l’Ancêtre le plus lointain qui se trouve au bout du lignage, connu sous le nom de Pëcap Mënts Pëjiinj, entouré par toutes les délégations, Ntaara, la louche du lignage en main, accompagne et valide les doléances et prières de chaque pèlerin. La cérémonie autour de ce Pieu central a durée 4 heures.

Les BALOUGOUMS mangent, boivent, aiment, haïssent, punissent ou récompensent, rendent compte à DIEU, du comportement de leurs descendants. Ils sont des Gardiens de la Coutume et des règles morales de la Société. Ils gèrent le pouvoir spirituel et judiciaire des familles.

Les BALOUGOUMS sont justes. Ils n’aspirent qu’à rendre justice aux leurs : les riches ne doivent et ne peuvent pas compter sur leur partialité, ni les pauvres se désespérer de leur justice. Entre eux et les vivants, le sort des uns dépend du comportement des autres.

La Communauté manjak est constituée des membres vivants, des morts et des personnes à naître. La réincarnation étant considérée comme une loi générale de l’évolution, consiste à insuffler à son tour la vie au sein de la Parenté. Dans cette Culture Manjak, on donne parfois un nom à un enfant, parce que sa ressemblance avec un Ancêtre plonge dans une croyance qui, berçant encore l’actualité, continue en l’enfant qui arrive avec le temps.



V 3.2